QUESTIONS ORALES & ANNEXE - CONSEIL MUNICIPAL DU 28 FÉVRIER 2017

Questions orales CM du 28 février 2017 01

Questions orales CM du 28 février 2017 02

Annexe aux questions orales CM du 28 février 2017 01

Annexe aux questions orales CM du 28 février 2017 02

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 01

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 02

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 03

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 04

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 05

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 06

Arreté Municipal permanent contre le bruit original Janvier 2017 07

REMUE-MÉNAGE !

Et pourtant tout avait bien commencé...
En mars 2014, l'équipe JOUSSE remporte l'élection municipale d'une très courte tête (162 voix), grâce à la trahison d'une poignée de personnes avides de pouvoir et appâtées par le gain, (ils se reconnaîtront).
Dès le 18 avril 2014, Le binôme infernal JOUSSE-OLLIVIER, pour tenir sa troupe, distribue à chaque conseiller municipal de la majorité une délégation qui donne droit à une indemnité. Gare à celui ou celle qui a le malheur de dévier de la ligne tracée.
Tout allait bien dans le meilleur des mondes pour cette équipe qui semblait soudée. Mais très vite lors des élections départementales, des tensions se sont produites amenant cinq colistiers à quitter l'équipe JOUSSE. Le 25 juin 2015, l'harmonie est rompue.
Nouvelle distribution des rôles : adjoints, adjoints spéciaux, chaque Conseiller municipal de la majorité reçoit en cadeau une délégation, les plus soumis sont sélectionnés pour administrer la SEML SARGET, SPIC et EPA, les autres deviennent titulaires d'une ou plusieurs délégations. Même les élus RBM & FN sont récompensés. Ainsi toute la majorité est asservie au binôme. Les amis sont aussi servis, chacun à sa part du gâteau : SEML SARGET, cabinet du maire.

Mon ami de 15 ans !
Le 3 août 2017, suite à la condamnation définitive de JOUSSE, nouvelle donne, le dauphin prend la place du calife après tant d'années à attendre le saint Graal. JOUSSE est recruté à la SEML SARGET avec un salaire mirobolant, pas très loin de son ami, ils pilotent la commune et la SARGET en totale cogestion. Mais les problèmes s'accumulent, l'opposition ne baisse pas les bras, les pressions extérieures s’intensifient, l'arrivée de la Chambre Régionale des Comptes fait naître un véritable malaise.
Mme JOUSSE est sommée de quitter son poste au cabinet du Maire et surtout ne percevra plus son salaire hors normes. Le Restaurant La Place (la cantine) prend l'eau. Tout part à vau l’eau !
Il y a le feu à la maison OLLIVIER-JOUSSE.
Lequel a lâché l'autre ? OLLIVIER a-t-il lâché le premier son ami de 15 ans ? Il en serait ainsi d’après les publications du déchu sur Facebook, Il avait tout orchestré pour garder la main et une certaine omerta sur le groupe. Voilà OLLIVIER bien embarrassé par les « vérités » de son ami.

Valérie MICHAU, le fusible.
Valérie MICHAU, pour des raisons encore inconnues "vire" Patrick JOURON de la SARGET. Nos félicitations pour cet acte de salubrité publique ! OLLIVIER est certainement mécontent, car JOURON est le vil servant de LIO (ou le contraire). Par les temps qui courent, il est nécessaire de garder ce qui reste de votants sans scrupules au sein de la majorité.
Cet acte de bravoure de la Présidente de la SARGET est impardonnable, elle doit payer ! Le Maire lui retire ses délégations, voici l'adjointe la plus en vue, très amie de Mme JOUSSE, simple Conseillère municipale sans délégation. Qu'en sera-t-il de sa vice-présidence à la CAVEM ?
Pourtant, elle n'a quand même pas tous les défauts ! Elle n'est pas toute seule à préparer 2020, N'est-ce pas Monsieur OLLIVIER ? Elle n'est sur aucune photo diffusée sur Facebook avec RACHLINE, JOUSSE-OLLIVIER, Lionel ESCOFFIER et les autres !

"La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu'on refuse." (Julio Cortazar)
En résumé :
Valérie MICHAU porte le chapeau et sert de fusible,
Luc JOUSSE (l’ex) est devenu l'ennemi public n°1 du Maire (nouveau),
Luc JOUSSE (le déchu) veut tout balancer pour ne pas être seul à plonger,
Jean-Paul OLLIVIER essaie de se faire une virginité, en voulant effacer ses 15 années de cogestion permanentes et actives.
Jean-Paul OLLIIVER cogère la commune avec ses nouveaux proches amis RBM et FN, (HEIM-PASQUETTE),
Jean-Paul OLLIVIER fait monter HEIM à la CAVEM comme Conseiller communautaire,
Jean-Paul OLLIVIER prépare 2020 avec son ami ESCOFFIER.

Monsieur le Maire assume difficilement ses contradictions, habitué de longue date à lâcher ses amis. Il donne un sens très spécifique à la phrase publiée sous son contrôle dans le var-matin du 10/02/17: " (…) La sérénité, la franchise, le respect de notre éthique originelle, dans l'amitié désintéressée et la clarté..".
JP.OLLIVIER assume difficilement ses contradictions.

L'administration d'une commune ne se fait plus depuis très longtemps sur le coin d'un zinc ou en inaugurant les chrysanthèmes, cela demande un certain professionnalisme.
L'administration d'une commune ne supporte pas l'amateurisme.

Jean CAYRON

COURRIER A M. LE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION D’ACCÈS AUX DOCUMENTS ADMINISTRATIFS (CADA).

COMME LA MUNICIPALITÉ N'A PAS SOUHAITÉ DONNER SUITE A NOTRE COURRIER DU 21/12/16, NOUS AGISSONS EN SAISISSANT LA CADA.

Courrier CADA Frais de bouche et de restauration années 2014 2015 2016 le 13 02 17 01

Courrier CADA Frais de bouche et de restauration années 2014 2015 2016 le 13 02 17 02

SITUATION PROFESSIONNELLE DE M. JOUSSE

Courrier au Maire Situation professionnelle de JOUSSE le 10 02 2017

Jousse et SARGETJousse et SARGET suite