VŒUX DE JEAN CAYRON & DE L'ASSOCIATION "RJC", ROQUEBRUNE AVEC JEAN CAYRON

 

" Merci de votre présence à cette première rencontre amicale de l'année à l'occasion des vœux de l'association RJC.

Les cérémonies de vœux même si celle-ci n'est pas protocolaire, sont souvent de grands moments de retrouvailles, c'est pour cela que nous avons décidé de l'organiser pour la première fois autour des élus du groupe « ensemble Roquebrune » et du bureau de l'association « Roquebrune avec Jean CAYRON ».

C’est un réel plaisir pour moi de vous retrouver aujourd’hui afin de partager ce moment de convivialité pour débuter ensemble cette nouvelle année.

J’y tenais particulièrement et je vous remercie d’être venus aussi nombreux.

C’est dans cet esprit aussi que nous prolongerons notre échange dans un instant autour d’une galette et du verre de l'amitié..."

Pour la suite du texte, il fallait être présent...

 

COMMENTAIRES:

Robert Masson Plus que la classe, un moment important dans la vie locale avec de la profondeur dans les paroles, de la convivialité dans les échanges et une volonté partagée dans la poursuite des actions en direction de la justice, de l'équité sociale, de la politique locale tournée vers le collectif, de la pluralité et de ce mot apparu ces derniers mois mais pratiqué par ces hommes depuis une éternité .... l'apaisement. Merci pour ce bel après midi de haute qualité pour lequel le soleil nous fit l'honneur de sa présence. Je parle de l'astre .... évidement.

Jean-Claude Savio Un bon moment de convivialité avec beaucoup de monde malgré de nombreuses grippes. A refaire pour nous retrouver et partager nos idées et nos objectifs.  La machine est en marche... let's go !

Jackie Durand Un très agréable moment partagé avec un nombre de plus en plus important d'anciens et de nouveaux amis dans un climat qui laisse augurer une année 2017 riche dans la volonté de continuer la poursuite des actions entreprises Merci Jean et François pour vos discours qui avaient le grand mérite d'être très "fair-play" Comme le dit si bien JCS ....." La machine est en marche .... "

 

Bonjour à toutes et à tous,

Vous avez signé la pétition "Pour l’interdiction aux détenteurs d'un casier judiciaire d'effectuer un mandat électoral".

Le 13/01/2017 :

VICTOIRE ? Nous y sommes PRESQUE ! En effet...

… une proposition de loi organique « visant à instaurer une obligation de casier judiciaire vierge pour les candidat-e-s à une élection présidentielle, législative ou sénatoriale » a été enregistrée le 7 décembre dernier à la présidence de l'Assemblée Nationale.

Elle devrait être examinée à la mi-janvier, puis votée à la fin de ce même mois : http://www.assemblee-nationale.fr/…/propositio…/pion4291.asp

Cependant, rien n'est encore acquis : si une centaine de député-e-s semblent prête-s à approuver ce texte, nous n'avons aucune garantie quant au soutien du reste de l'hémicycle.

Surtout, nous craignons que lors de son passage au Sénat, la proposition de loi ne soit détricotée et par trop amendée : cela empêcherait qu'elle soit adoptée dans les brefs délais impartis d'ici les élections présidentielles, et ainsi reporterait son réexamen à la législature suivante… avec la probabilité qu'elle tombe finalement aux oubliettes !

Aussi, plus que jamais, nous devons redoubler nos efforts ! Il y a une marge de progression réelle, afin d'exercer une pression supplémentaire ! Quelques exemples pour agir vite et fort :

- En continuant de (re)diffuser la pétition nationale par le bouche-à-oreille et sur les réseaux sociaux ;

- Prendre trois minutes de son temps pour envoyer un courriel au député et/ou au sénateur de sa circonscription [cf courriel type dans notre précédente mise à jour] ;

- Ne pas hésiter à interpeller directement les candidat-e-s à l'Elysée ! Si vous mettez des titres de presse en copie dans votre mail, leurs équipes devraient tôt ou tard vous répondre !

À ce jour, bien que nous leur ayons écrit personnellement à chacun-e, seul-e-s quelques député-e-s et huit concurrents à la fonction présidentielle se sont officiellement engagé-e-s, photos à l'appui, à défendre l'obligation de justifier d'un casier judiciaire vierge pour tout-e candidat-e à un mandat électoral. À ces politicien-ne-s s'ajoutent par ailleurs plusieurs personnalités reconnues de la société civile ou issues du milieu culturel.

Comme promis, nous portons leurs noms à votre connaissance, dans une liste publiée ci-dessous : à vous de contribuer à la rendre publique et exhaustive !

Vous êtes plus de 143.000 signataires à nous avoir rejoints = il s'agit maintenant d'atteindre les 200.000 et NOUS ALLONS RÉUSSIR!!!

Forts de vos encouragements, nous l'espérons, nous y croyons : à très bientôt dans une annonce finale !

http://t.mesopinions.com/c/?t=704f01c-1s-sm5x-5ls-18wclq

L’équilibriste ne tient pas sur son fil….

Devions-nous nous attendre à un spectacle différent, certainement pas pourtant quelques Roquebrunois espéraient un sursaut, mais rien ne vint.

Samedi soir, dans une salle que nous avions connue beaucoup plus pleine, le nouveau maire, ex-premier adjoint, élu sans discontinuer depuis 1989 dans la majorité municipale, présentait pour la première fois ses vœux en tant que maire.

D’aucuns attendaient de l’ancien enseignant un discours différent de celui de son prédécesseur. Un discours qu’ils espéraient plus apaisé, plus réaliste, plus vrai, plus normal pour cet ex socialiste….

Ils repartirent avec les bulles du champagne gracieusement offertes avec la taxe d’habitation, la taxe foncière et celle des ordures ménagères, mais sans perspective d’un avenir meilleur.

A sa décharge, nous pouvons imaginer la pression que son ex-mentor a pu lui imposer en amont. Ce dernier, en saltimbanque de l’embrouille, afficha une présence impudique et volubile que nul n’a pu ignorer.

Oui, on ne se défait pas facilement de quinze ans de cohabitation sur les sentiers glissants d’une politique dirigiste et tendancieuse.

Alors, le discours, pourtant préparé et écrit par ses soins, fut d’une platitude affligeante. Bien sûr le récitant d’un soir glissa quelques citations. Elles étaient censées nous faire oublier le bavardage insipide, il n’en fut rien. Une feuille blanche reste blanche !

Il rabâcha son discours d’investiture, et son impossibilité de couper le cordon ombilical avec celui qui le positionna en phase d’obtenir son graal suprême : devenir maire de Roquebrune !.

Le programme proposé en 2014 sera appliqué, lui et ses conseillers majoritaires continueront donc les aberrations et la gabegie, ainsi que la politique de clientélisme.

Il n’oublia pas d’envoyer une pointe de défiance acide à la méchante opposition, gênante et empêcheuse de tourner en rond.

Il parla même de Facebook, ou la politique articulée sous couvert de l’anonymat qui ose critiquer le chemin royal tracé depuis quinze ans.

Il ira même, jusqu’à oser nous annoncer la création d’une association à sa gloire !

Mais ne manqua pas de prévenir que personne ne devra se mettre en travers de son chemin, sinon, on le trouvera… On s’en doutait, l’image était un tantinet cocasse.

Alors, ceux qui attendaient des changements avec des précisions comme la politique sociale en direction de l’école, ceux qui espéraient du concret sur une réponse aux besoins des Roquebrunois, ceux qui rêvaient que les grandioses voyages canadiens n’auraient plus lieu, ceux qui …..

Et bien, ceux là n’ont eu que pour se consoler que le buffet et les bulles de champagne, histoire d’obtenir un très maigre retour sur le montant illégitime de leur impôt.

A j’oubliais, la claque de fin de discours avait oublié de mettre des gants, ils furent soporifiques et, comme le discours lui-même, inaudible.

LE RETOUR DU JOKER ...

A ma façon, à mon rythme et avec mon style propre...

 

Le tapis rouge était déroulé pour accueillir les élus des communes voisines. Quel plaisir de voir au premier rang en bonne place, comme l'écrit si bien Var-Matin en titrant la photo : Rachline, Jousse, Ginesta, Boudoube … réunis pour l'occasion !

Certains ne s'attendaient pas à voir le joker parader dans la salle comme si de rien n'était. Ou, là, assis au premier rang en maître absolu à écouter le discours servile et insipide, du dauphin bafouilleur.

Et dire que nous aurions pu marcher dedans, certainement l'habitude de déjouer les pièges.

Au-delà du plaisir orgasmique que peut produire une telle cérémonie pour un novice, devions-nous nous attendre à un spectacle différent ?

On ne se défait pas facilement de quinze années de soumission, surtout quand votre mentor vous a offert le saint Graal, tant espéré, tant attendu, au bout de plus d'un quart de siècle.

 

- Celles et ceux qui attendaient de l’ancien enseignant ex socialiste, un discours différent de celui de son prédécesseur.

- Celles et ceux qui espéraient une autre politique en seront pour leurs frais.

 

La ligne de conduite ne varie pas, l’opposition n'a qu'a bien se tenir...

Je fais quand même remarquer que plus de la moitié de la salle n'a jamais applaudi une seule fois.

 

Je terminerai par cette citation de George Orwell

Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air.